Laurie Tremblay

Mon petit coin de paradis
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Par un temps pluvieux

Par un temps pluvieux - Laurie Tremblay

Oui, quand il pleut, c’est le temps de faire les boutiques.  Ou encore, je peux trouver une galerie d'art Montréal et aller voir ce qui est offert.  Je cherche un beau cadre à mettre dans la salle à manger, alors je pourrais faire cela aujourd’hui même.  Et ensuite, j’irai dans les boutiques.  J’espère trouver une galerie pas trop loin de mes boutiques préférées, car je ne veux pas avoir à voyager trop loin dans ce temps de canard.

Je m’approprie mon parapluie et je me mets un petit chandail à manches longues léger.  Il est orange et très confortable.  Je l’adore parce que si je porte des vêtements de couleurs neutres ou trop sombres, ce chandail redonne de la couleur à mon visage.  Il m’a été donné par ma mère et il a été très utile jusqu’à présent.  Pour aujourd’hui, ce n’est pas à cause du froid que je le mets.  Quand il pleut, je dois absolument me couvrir un peu, car sinon, je prends froid facilement et je risque d’attraper un rhume, même en plein été.

Quand j’arrive dans le coin où je voulais me diriger, je choisis de marcher à l’extérieur.  Je ne vais pas rester dehors trop longtemps, car les portes d’entrée des magasins sont quand même assez près l’un de l’autre.  Je rentre dans la galerie pour admirer les toiles qui y sont, en espérant en trouver une à mon goût, et qui rentre dans mon budget.  J’en vois une qui est de la bonne dimension et qui est de couleurs neutres.  C’est une peinture abstraite dans les teintes de brun caramel, orange et beige.  C’est parfait pour moi !  Je l’achète et je l’amène à ma voiture.

Par la suite, je reviens dans ce coin-là et je commence à regarder les vitrines.  Je vais sûrement trouver quelque chose à mon goût.  Par contre, en arrivant à un café-restaurant, je décide d’y arrêter pour me prendre un bon café, vu le temps qu’il fait.  Ça va me faire du bien de relaxer un petit bout de temps !

Après mon café, je trouve un magasin assez sympathique.  Il est tout petit avec une panoplie de bijoux faits à la main et des vêtements de commerce équitable.  Je cherche et je trouve un joli petit manteau de plusieurs couleurs qui est cousu d’une manière pour qu’il ait l’air d’avoir des trous et une deuxième épaisseur en-dessous.  Il n’est pas cher non plus, seulement $35.  Je le prends.

À ce moment-là, je décide de retourner à la maison, car j’ai déjà dépensé assez d’argent.

 

The author:

author

Écrivaine, journaliste et blogueuse, Laurie Tremblay saura vous plonger dans son univers. Après la publication de son premier essai, elle acquiert une certaine notoriété et se tourne vers le web 2.0. Tous en animant son blogue, elle participe aussi à la rédaction de plusieurs sites, où elle anime entre autre les rubriques santé et bien-être.