Laurie Tremblay

Mon petit coin de paradis
  • Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une méprise qui finit bien

Une méprise qui finit bien - Laurie Tremblay

J’ai toujours adoré aller au bord du lac. Je m’évade souvent, en fin de semaine ou pendant mes congés, et je pars pour le voir. Sentir les embruns, écouter le vent, le ressac des vagues sur une jetée, avoir le goût sur les lèvres du sel, autant de sensations qui me donnent l’impression d’exister réellement. J’ai mes habitudes dans un hôtel de bord de l’eau. Depuis dix ans, je viens régulièrement et le personnel me connaît bien.

J’avais programmé mon voyage longtemps à l’avance. À mon arrivée, je m’attendais à occuper ma chambre attitrée. J’allais vers l’accueil, sûre de moi. Un coup de sonnette, deux coups… pas d’employé pour m’accueillir. Patiente, je m’asseyais dans un de leurs confortables fauteuils en terrasse, sous des auvents vert et blanc. Je lisais avec distraction le journal local. Un bruit de pas derrière moi me fit tourner la tête. Une femme en robe et chapeau blancs venait de surgir en poussant avec force la porte de l’hôtel, faisant claquer les doubles battants. Je la regardais avec attention. L’aura de confiance en elle qu’elle dégageait m’intriguait. J’avais rencontré dans ma vie des personnalités célèbres et je remarquais qu’elle se comportait exactement comme elles.

Un des employés m’appela pour me dire que ma chambre était prête à me recevoir, si je voulais bien le suivre. Dans l’ascenseur, je m’étonnais que nous ne montions pas au premier étage, comme à l’accoutumée. Très embarrassé, le jeune homme rougit. Il balbutia quelques explications incompréhensibles. Un peu énervée, je n’insistais pas. La chambre que je découvris était identique en tous points à celle que j’occupais les fois précédentes, mais elle ne possédait pas la vue sur le lac que j’aimais tant. Je me préparais pour le dîner et descendis, résolue à parler de ma déception au responsable de l’hôtel.

Le restaurant était plein. Une seule place restait à une table, où la femme que j’avais vue plus tôt était déjà installée. Je m’approchais et lui demandais si je pouvais m’asseoir. Après un instant de gêne, notre conversation s’engagea sur la beauté de ce site. Situé entre terre et mer, le paysage sauvage était un bonheur pour les promenades à pied. Son visage ne m’était pas inconnu. C’était une célèbre actrice, dont les critiques faisaient immanquablement l’éloge. Elle finit par m’expliquer que son agent avait retenu sa chambre au premier étage, comme elle l’exigeait toujours. La seule de disponible était celle qui m’était destinée habituellement. Elle voulait que je lui pardonne et m’offrit mon repas. J’appréciais son geste et sa simplicité. Ma mauvaise humeur s’était envolée. En mon for intérieur, je remerciais l’hôtelier zélé, car, grâce à lui, j’avais découvert une nouvelle amie.

 

The author:

author

Écrivaine, journaliste et blogueuse, Laurie Tremblay saura vous plonger dans son univers. Après la publication de son premier essai, elle acquiert une certaine notoriété et se tourne vers le web 2.0. Tous en animant son blogue, elle participe aussi à la rédaction de plusieurs sites, où elle anime entre autre les rubriques santé et bien-être.